Articles récents

La historia del Main Event de las WSOP (II)

La historia del Main Event de las WSOP (II)

Dans les années 1990, la participation au Main Event des World Series of Poker a continué de croître et est devenue de plus en plus internationale. En fait, en 1990, un Iranien vivant à Londres, nommé Mansour Matloubi, est devenu le premier joueur non-américain à gagner le Main Event. L’année suivante, 215 joueurs s’acquittèrent du buy-in et permirent au gagnant, Brad Daugherty, de remporter pour la première fois un prix d’un million de dollars.

Au cours des années suivantes, les gagnants du Main Event gagnèrent également 1 million de dollars. En 1995, Dan Harrington, l’auteur du livre sur les tournois de poker : Harrington on Hold’em, remporta le tournoi, ces livres deviendront un classique pour plusieurs générations de joueurs. La même année, Barbara Enright devint la première femme à atteindre une table finale du ME, elle termina en 5ème position.

En 1997, le tournoi dépassa pour la première fois les 300 joueurs. Cependant, cette édition rentra dans l’Histoire du poker car elle couronna pour la troisième fois le génie Stu Ungar. « KidPoker » s’éteignit l’année suivante, provoquant une grande émotion dans le monde du poker. La décennie se termina par les triomphes de Scotty Nguyen (1998) et de Noel Furlong (1999).

En 2000 le Main Event franchit un nouveau record de participation : 512 joueurs étaient au départ cette année-là. La victoire finale revint à un joueur pittoresque nommé Chris « Jesus » Ferguson, qui, quelques années plus tard, sera détesté par une grande partie de la communauté poker pour son implication dans l’affaire FullTiltPoker.

Carlos Mortensen, « El Matador », est devenu en 2001 le seul Espagnol à avoir remporté un Main Event WSOP à Las Vegas. Mortensen a remporté un prix d’un million et demi de dollars. Sa victoire n’a guère eu de répercussion en Espagne, où le poker n’a jamais connu une grande popularité.

En 2002 c’est à nouveau un joueur amateur qui s’imposa, Robert Varkonyi. Aucun joueur non-professionnel n’avait gagné le ME depuis la victoire de Hal Fowler en 1979.

Dans l’Histoire mondiale du poker il y a un avant et un après le Main Event de 2003. Le tournoi fut remporté de manière très surprenante par un autre joueur amateur dénommé Chris Moneymaker, qui obtena son entrée dans un satellite à 40 $ organisé par une salle de poker en ligne appelée PokerStars. Moneymaker empocha cette année-là un prix de 2,5 millions de dollars. La nouvelle s’est répandue dans tous les médias et le rêve américain de Moneymaker est ainsi devenu le souhait de milliers de joueurs de poker amateurs aux États-Unis et dans le monde entier.

Les émissions diffusées par ESPN s’améliorèrent en contenu et en qualité, et l’utilisation de caméras pour montrer des cartes fermées des joueurs ajouta de l’attrait à leurs programmes. Le boom du poker était là. L’effet Moneymaker se fit ressentir lors du Main Event de 2004. Le tournoi passa de 839 à 2 576 participants. Le gagnant, Greg Raymer, remporta un prix de 5 millions de dollars, soit deux fois plus que Moneymaker.

Les chiffres du ME ont continué de croître au cours des dernières années. En 2005, la victoire fut obtenue par Joe Hachem, qui remporta un prix de 7,5 millions de dollars après avoir battu un contingent de 5 619 joueurs. Et en 2006, Jamie Gold s’adjugea le plus gros prix de l’histoire du Main Event des WSOP, 12 millions de dollars, après s’être défait de 8 773 joueurs.

Les WSOP de 2006 constituent un point culminant jamais battu au cours des dernières années. Même si, les prix remportés par Jerry Yang (8,25 millions de dollars), Peter Eastgate (9,15 millions de dollars) et Joe Cada (8,5 millions de dollars) ont montré que les WSOP s’établissaient comme le véritable Championnat du monde de poker. Une autre étape importante de cette décennie fut la création des World Series of Poker Europe, dont le lieu de déroulent n’est pas fixe. De 2007 à 2010, ils ont eu lieu à Londres et ont couronné en tant que gagnants Annette Obrestad, John Juanda, Barry Shulman et James Bord. Le field réunissait autour de 350 personnes et les gagnants ont emporté des prix proches d’un million de livres sterling. Du Royaume-Uni, ils se sont ensuite installés en France; En 2011 et 2012 Les WSOPE ont été joués à Cannes (avec des victoires d’Elio Fox et de Phil Hellmuth); Et en 2013 ils se sont déroulés à Paris, où Adrián Mateos (qui s’est vu remettre un prix de 1 million d’euros) a décroché la victoire. Ils n’ont pas eu lieu en 2014 et en 2015 ont posé leurs valises à Berlin, où Kevin MacPhee remporta le Main Event. En 2016, ils se reposèrent à nouveau et cette année, en 2017 ils auront lieu à Rozvadov.

L’organisation WSOP a également mis en place une série de tournois parallèles en Extrême-Orient, le WSOP Asia Pacific. Daniel Negreanu et Scott Davies ont remporté les éditions du Main Event de 2013 et 2014.

Pour en revenir à Las-Vegas, les World Series of Poker ont renforcés l’image du festival durant la dernière décennie. Les Main Events ont dépassé, chaque année, le nombre de 6 000 participants et les prize pools ont toujours excédés 8 millions de dollars. Les émissions de télévision sur ESPN ont contribué à populariser le Main Event dans le monde entier. Et maintenant, jouer et gagner le Main Event est le rêve de la plupart des joueurs de poker. Jonathan Duhamel, Pius Heinz, Greg Merson, Ryan Riess, Martin Jacobson, Joe McKeehen, Qui Nguyen et Scott Blumstein ont fait de leurs vœux une réalité. Peut-être êtes-vous le prochain gagnant du Main Event. Au poker, avec des efforts de l’implication et de la persévérance, tout est possible.



Este sitio web utiliza cookies. Si continúa la navegación estará aceptando nuestra política de cookies Más info.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close