Articles récents

La historia del Main Event de las WSOP (I)

La historia del Main Event de las WSOP (I)

Les WSOP tirent leurs origines de l’esprit de Benny Binion. Le propriétaire du Las Vegas Horseshoe Casino qui décida en 1970 de rassembler les meilleurs joueurs high-stakes de l’époque, afin de désigner qui était le meilleur.

L’idée vint d’une initiative appelée la Texas Gamblers Reunion, promue l’année précédente par Tom Moore et Vic Vickrey, qui réunirent au Holiday Hotel de Reno les meilleurs joueurs de poker du moment. Ce fût un succès cette année-là, en 1969, mais les promoteurs décidèrent de ne pas répéter l’expérience l’année suivante, ce qui donna à Binion l’occasion d’organiser un événement similaire dans son casino de la ville du péché.

Les premiers WSOP eurent lieu en mai 1970. Durant une semaine et demi, un petit groupe de joueurs professionnels s’affrontaient sur des jeux à hautes-limites, tels que le 5-Card Stud, le 5-Card Draw ou l’Ace-to-Five Lowball. Le champion fut élu par vote et le titre honorifique revint à Johnny Moss, qui fut considéré comme le joueur le plus complet au monde.

Binion décida d’organiser les seconds World Series Of Poker de l’histoire l’année suivante. Après avoir consulté différents avis, Binion choisi de modifier le format et inclut dans le programme un tournoi à 5 000 $ l’entrée, un Main Event dont le gagnant serait couronné du titre de meilleur joueur des World Series. Johnny Moss revint pour gagner et empocha 30 000 $.

En 1972, Binion organisa à nouveau un Main Event, mais cette fois le buy-in était de 10 000 $ (prix resté identique depuis). Le tournoi dura 2 jours et fut remporté par « Amarillo Slim » Preston, non sans controverse, puisque en 3-handed, Doyle Brunson et « Puggy » Pearson décidèrent qu’ils ne voulaient pas du titre et de la renommée de champions du monde qui va avec. Ils commencèrent alors à jouer au hasard jusqu’à ce qu’ils soient éliminés. Au contraire, «Amarillo Slim» lui voulait profiter de la renommée et se consacrer pendant un an à la presse comme champion du monde du poker. Les WSOP ont gagné beaucoup en popularité, puisque Amarillo a fait des apparitions dans les principales émissions de télévision du pays.

Au cours des années suivantes, le nombre de participants et les prix augmentèrent. Après la victoire de « Puggy » Pearson en 1973, Johnny Moss obtint son 3ème triomphe dans le Main Event. En 1975, le nombre de participants est passé à 21 et Brian « Sailor » Roberts a remporté un prix de 210 000 $. Les dernières années ont marqué la naissance d’une légende du monde du poker. Doyle Brunson qui remporta consécutivement deux Main Events en 1976 et 1977.

En 1979, Hal Fowler devint le premier joueur amateur à remporter le Main Event. L’année suivante, une autre étoile des World Series était née: Stu Ungar, le meilleur joueur de l’histoire du poker live. Ungar remporta le Main Event en 1980, battant Doyle Brunson en Heads-Up; puis remporta également le Main Event de 1981.

Le Main Event de 1982 dépassa la barre des 100 participants pour la première fois. Cette année-là, la conclusion du tournoi fut peut-être la plus improbable de toutes les éditions organisées jusqu’ici, puisque Jack Straus remporta la victoire et un prix de 520 000 $ (le plus gros prix à cette époque), alors qu’il fut laissé pour mort à un moment du tournoi avec un seul jeton de 500.

La remontée de Straus rendit célèbre le dicton populaire « une jeton et une chaise », ce qui signifie qu’avec un siège et une seul jeton du Main Event il est possible de gagner le tournoi. C’était la magie du poker. En 1983, c’est Tom McEvoy qui s’imposa, gagnant plus d’un demi-million de dollars après avoir obtenu son entrée sur un satellite. Bien lui en a pris.

Au cours des années suivantes, le Main Event continua à croître à la fois en nombre de participants et en prix à gagner. En 1986, Wendeen Eolis devint la première femme à se rendre au ME. Cependant, la figure la plus marquante de la fin des années 1980 était Johnny Chan, qui remporta deux titres consécutifs en 1987 et 1988. Cette même année, ESPN commenca à retransmettre le Main Event et contribua à sa popularité croissante.

Le dernier Main Event de la décennie fut remporté par quelqu’un de très particulier. Un jeune homme de 24 ans qui deviendra le plus grand porteur de bracelet de l’histoire de World Series : Phil Hellmuth Jr. The Poker Brat a remporté un tournoi de 178 joueurs et empocha un prix de 755 000 $ . C’était jusqu’à 2008 le plus jeune gagnant du Main Event des WSOP.



Este sitio web utiliza cookies. Si continúa la navegación estará aceptando nuestra política de cookies Más info.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close