Articles récents

VOICI COMMENT LE PARTAGE DES LIQUIDITES VA FONCTIONNER

VOICI COMMENT LE PARTAGE DES LIQUIDITES VA FONCTIONNER

Les politiciens de la Direction Générale de l’Ordre du jeu en Espagne ont tenu leurs promesses.Incroyable !

l’Italie et de l’Espagne se sont réunies à Rome et ont signé un accord de coopération et
d’échange d’informations qui autorise le partage des liquidités entre les opérateurs de poker
en ligne ayant une licence dans ces pays.

Les opérateurs qui souhaitent avoir accès au marché unifié devront en faire la demande dans
chacun des pays et devront obtenir une autorisation. Ils devront également se plier à une série d’exigences ou de procédure qu’établiront les régulateurs de ces pays.

with the national ones, although they are supposed to be emptied, before the possibility of
finding more traffic or better prizes in those who are played by players of several countries.
Une fois en conformité avec leurs exigences, ils pourront proposer dans leurs lobbies des
onglets “tournois internationaux” ou “ cash games internationaux”. Les tables internationales
vont coexister avec les tables nationales, bien que ces dernières soient vouées à disparaitre en raison de l’absence de trafic et des prizepool très inférieur à ce que devrait proposer les tables internationales.

Il ne sera pas nécessaire de créer de nouveaux comptes sur les rooms unifiées. Les comptes .es
seront toujours valides. L’implémentation des tables internationales dépendra de l’agilité des
différents pays à se conformer aux procédures nécessaires. La France et l’Espagne devraient a
priori être les plus prompts puisqu’il n’y a pas d’obstacles particuliers, sur le plan légal ou fiscal, qui puisse retarder les procédures d’ouverture. Au Portugal, où les joueurs ne sont pas imposés sur leurs gains, il devrait y avoir quelques modifications au niveau des taxes. En Italie, il sera nécessaire de revoir le logiciel des rooms qui souhaitent bénéficier des liquidités partagées, les rooms italiennes seront donc probablement les dernières à accéder au marché unifié.

Si tout va bien, l’Espagne et la France devraient ouvrir les tables internationales d’ici la fin de l’année 2017. Le Portugal et l’Italie les rejoindront début 2018.

L’accord de Rome envisage la possibilité d’intégrer d’autres pays au marché unifié. Pour ce
faire, ils devront accepter les termes de l’accord et avoir le consentement des 4 pays
« fondateurs ».

A ce jour, seul pokerstars opère dans chacun des quatre pays des marchés régulés. Cependant, d’autres rooms s’aligneront comme Winamax, iPoker, Partypoker et 888poker. Pour cela il leur faut obtenir une licence dans les pays où ils ne l’ont pas encore. Bien entendu Winamax semble l’option la plus attractive des quatre puisqu’il est le leader du poker en ligne en France et apparait dans le marché unifié comme un sérieux candidat pour détrôner l’hégémonie tyrannique d’un Pokerstars de plus en plus discrédité.

Les tournois quotidiens multiplieront leurs prizepools. Il y aura probablement des tournois
spéciaux chaque dimanche au prizepool garanti de 500 000 €. De plus, des tournois comme le
« Monthly Special » pourraient devenir le « Sunday Millions » et les Main Events et High
Rollers des grosses Series annuelles pourraient aussi atteindre le millions d’euros de garanti.

Enfin, les fields grossiront considérablement. Tout joueur ayant un compte sur le .es, le.fr, le.it et le .pt pourra jouer sur les tables internationales quel que soit son lieu de résidence. Cela encouragera beaucoup d’émigrés à jouer les tournois.

Si tout se déroule comme prévu, l’unification des marchés améliorera significativement l’offre
de poker en ligne que nous avons en Espagne. Peut-être que cela permettra d’endiguer le
déclin que notre jeu connaît depuis l’implémentation du marché clos mi-2012

Lorsque le partage des liquidités sera implémenté, notre prochain objectif sera de rationaliser la taxation appliquée aux joueurs. Nous nous battrons pour éliminer, ou au moins, alléger le fardeau fiscal qui pèse sur les joueurs gagnants.

Espérons que nos attentes sont respectées.



Este sitio web utiliza cookies. Si continúa la navegación estará aceptando nuestra política de cookies Más info.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close